Je meurs comme un pays

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

Création 2022-2023

Texte Dimitris Dimitriadis

Version française Madeleine Aktipi et Cyril Desclés

Adaptation et mise en scène Cyril Desclés

Avec Valérie Blanchon, Christine Gagnepain, Dominique Journet-Ramel, Maud Narboni, Maya Vignando

Et la voix de Dimitris Dimitriadis

Scénographie : Carlos Calvo, assisté de Jean-Baptiste Marsollier – Création sonore : Madame Miniature

Vidéo : Stéphane Baz avec le collectif Bones & Cloud

Je meurs comme un pays raconte la mort physique et spirituelle d’un pays vaincu, en décrivant un futur qui pourrait être le nôtre demain.

La remémoration douloureuse par un chœur de femmes d’une tragédie nationale : une parole anonyme pour raconter l’agonie d’un pays, incapable de se défaire des entrelacements de sa propre Histoire. Par sa construction complexe et elliptique, la violence, la poésie de son écriture, Je meurs comme un pays invite à une réflexion sur les apories d’un monde où l’Histoire s’agite convulsivement. Inspiré par la lecture de « La Guerre du Péloponnèse » de Thucydide, et notamment de la peste d’Athènes, Dimitris Dimitriadis nous offre une variation littéraire moderne, violente et provocante de l’œuvre de l’historien antique qui nous met devant la fin d’un cycle.

Cyril Desclés

Ouvertures publiques à Anis Gras du 10 au 12 février 2022

Répétitions CFPTS – photo : Stéphane Baz
Mise en espace le 29 août 2021 dans l’Hyper Festival de la Ville de Paris (photo François Vila)

Article de Chloé Larmet, Le Français dans le monde, n° 430, sept.-oct. 2020